Premier ministre

Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes

  • Envoyer à un contact
  • Imprimer l'article
  • Agrandir le texte
  • Diminuer le texte

Repères statistiques

  •  

    Fécondité

    France

    En 2013, en France métropolitaine, l’âge moyen des mères à l’accouchement (tous enfants confondus, 1er enfant ou non) est de 30,2 ans, contre 26,8 ans en 1980.

    Source : Insee, statistiques de l’état civil et estimations de population, 2014

    Europe

    En 2012, le taux de fécondité au sein de l’Union Européenne (UE28) est de 1,58 enfants par femme, il varie de 1,28 au Portugal à 2,01 en Irlande (et en France).

    Source :Eurostat - Indicateur conjoncturel de fécondité, 2013

    ONU

    Sur la période 2005-2010, le taux de fécondité des femmes dans le monde était de 2,56 enfants par femme (4,32 pour la période 1970-1975). Il varie de 1,5 enfants par femme en Europe à 4,61 enfants par femme en Afrique, contre 2,19 et 6,69, respectivement, pour la période 1970-1975.

    Source : OMS - Les femmes et la santé - 2009

    Plus de 500 000 femmes meurent chaque année durant leur grossesse ou en couche.

    Source : PNUD - Les chiffres de la pauvreté - 2014

  •  

    Procréation Médicalement Assistée (PMA)

    France

    En 2011, sur 141 277 tentatives, il y a eu 23 127 naissances issues de Procréation médicalement assistée (PMA ou AMP).

    Les naissances issues de PMA représentent 2,8% du total des naissances cette même année.

    Source : Rapport annuel 2012 de l’Agence de biomédecine.

    France

    La PMA avec tiers-donneur (PMA avec don de sperme ou d’ovocyte ou les deux) représente 6% des naissances issues de PMA*. On estime à environ 60 000 le nombre d’enfants issus de PMA avec tiers donneur depuis la création des Centres de conservation du sperme en 1973.

    *Ce chiffre ne prend pas en compte le nombre de Françaises se rendant à l’étranger pour obtenir des dons d’ovocytes ni les PMA réalisées à l’étranger par des couples de femmes.

    Source : Irène Théry, 2014 "Filiation, origines, parentalité - Le droit face aux nouvelles valeurs de responsabilité générationnelle"

  •  

    Infections sexuellement transmissibles

    France

    Les hommes sont plus concernés par l’infection uro-génitale à gonocoque et la syphilis avec 5,5 Ng/lab/an* contre 0,8 Ng/lab/an pour les femmes.

    *Ng/lab/an = Nombre de Gonocoques relevés par laboratoire actif par an.

    Concernant les chlamydiae trachomatis, les recherches et les diagnostics augmentent chaque année depuis 2000. Les diagnostics sont faits dans 70% des cas chez des femmes.

    La prévalence globale (le nombre de cas de maladies présents à un moment donné dans une population) de l’infection à HSV2 (Herpès) dans la population générale est estimée à 15,3% : 19,3% chez les femmes et 11,4% chez les hommes.

    Source : DREES,« L’état de santé de la population en France – Suivi des objectifs annexés à la loi de santé publique » Rapport 2011

  •  

    Cancers

    France

    En 2010, les formes de cancer dont les femmes souffrent le plus sont les cancers du sein, du côlon-rectum et du poumon.

    Source : Institut national du cancer - Rapport annuel sur les cancers en France 2013

    ONU

    En 2009, dans le monde, les formes de cancer dont les femmes souffrent le plus sont les cancers du sein, du col de l’utérus et du côlon.

    Source : OMS - Les femmes et la santé - 2009

    France

    Le cancer du sein est le cancer plus fréquent chez les femmes : 1 femme sur 8 est concernée.

    En 2010, il y a eu 52 500 nouveaux cas de cancer du sein.

    Source : Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM)

    France

    Pour lutter contre le cancer du sein, des programmes de dépistage sont mis en place. En 2010, le taux de participation en France s’élève à 52%, soit 2 360 000 femmes dépistées.

    En 2010, en France, 2 820 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus ont été diagnostiqués. Le cancer du col de l’utérus est le 11ème cancer le plus fréquent chez la femme. Le FCU (frottis cervico-utérin) permet de prévenir le cancer du col de l’utérus. Parmi les femmes de 25 à 65 ans interrogées dans le baromètre Santé 2010, 83% ont déclaré avoir eu recours à cette méthode aux cours des trois dernières années ; 4% déclarent ne jamais en avoir eu.

    Source : DREES, « L’état de santé de la population en France – Suivi des objectifs annexés à la loi de santé publique »Rapport 2011

  •  

    VIH/SIDA
    France

    En 2009, 150 000 personnes vivaient avec le VIH/sida, dont 48 000 femmes, soit 32% de femmes.

    Source : Rapport ONUSIDA/OMS, décembre 2010

    France

    En 2008, 447 cas de SIDA concernant des femmes ont été déclarés. Les femmes représentent 30,6% des cas déclarés de SIDA contre 14% en 1988.

    En 2008, le taux d’incidence du SIDA (nombre de cas nouvellement déclarés de SIDA par an) est de 1,39 pour 100 000 femmes contre 3,37 pour 100 000 hommes.

    En 2008, le taux d’incidence du VIH est de 4 pour 100 000 femmes contre 6 pour 100 000 hommes.

    Source : InVS, in Chiffres Clés 2010, l’égalité entre les femmes et les hommes, tab. 61 , p .67 

    ONU

    En 2007, sur 30,8 millions d’adultes vivant avec le VIH, 15,5 millions étaient de sexe féminin, soit 50,3%. Dans les pays à revenu faible et intermédiaire, le VIH/sida est la première cause de mortalité chez les femmes en âge de procréer.

    Source : OMS - Les femmes et la santé - 2009